Faire du sport au bureau : c’est possible !

sport au bureau possible

Rester assis toute une journée devant son ordinateur ? Ce n’est pas top pour la santé des entrepreneurs. Pour associer « travail et mouvement », des initiatives voient le jour. Des trucs et astuces, à la portée de tous, peuvent vous aider à bouger plus, même au bureau ! 

Ce n’est un secret pour personne : faire du sport entretient la santé. Bien que prouvé scientifiquement, ce principe est mis à mal par le système économique actuel : le développement du secteur tertiaire a fait chuter le niveau d’activité physique et a fortement encouragé les comportements sédentaires. Or, l’OMS désigne l’inactivité physique comme première cause de mortalité évitable, devant le tabagisme.

En effet, rester assis durant des heures devant son écran n’est pas uniquement à l’origine de maux de dos ! Selon les spécialistes, pratiquer une activité physique prévient des affections telles que la dégénérescence musculaire, les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2 et certains cancers (sein, colon). De manière générale, les personnes actives sont moins exposées aux risques d’infection et se sentent mieux mentalement : l’activité physique aide à mieux gérer les émotions et le stress.

Alertés par l’impact de la sédentarité sur la santé de leurs employés (baisse de motivation et des performances, stress, absentéisme…) certains chefs d’entreprise se lancent dans la mise en place de programmes d’activité physique sur le lieu du travail : salle de sport/fitness, team building sportif, bureaux assis-debout

Cette expérience salutaire vous tente ? Afin de garantir l’efficacité d’un tel projet, le Dr Khalid DJERIRI, Président d’une Société de Médecine du Travail en France et médecin du travail, recommande d’y intégrer tous les acteurs de votre entreprise. Les impliquer dès le départ dans ce projet « dynamisant » les motivera davantage et favorisera leur participation active.

Quelques pistes concrètes pour bouger au bureau

Combiner travail et activité physique n’est pas forcément compliqué. Certains actes, simples et à la portée de tous, permettent déjà de faire la différence :

  • Faire le point : le site mangerbouger.be conseille de commencer par évaluer son niveau d’activité actuel, à l’aide d’un questionnaire. Il s’agit ensuite de penser à tout ce que l’on peut faire pour ajouter à ce « tableau de base » et le compléter.
  • Opter pour des transports actifs. La formule mobilité douce (marche, vélo, trottinette…) combinée aux transports en commun permet de gagner du temps, tout en bougeant plus.
  • Se lever régulièrement de son poste de travail.
  • Prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur.
  • Installer un logiciel qui vous rappelle que vous avez passé X-minutes assis.
  • Organiser des réunions en marchant ou tout simplement debout. Il a en effet été démontré que faire une réunion debout permet de passer en revue les points à l’ordre du jour plus rapidement et efficacement.

« Travailler en pédalant » c’est comme « siffler en travaillant » … sauf qu’en plus, on bouge !

Ayant fait leurs preuves en milieu scolaire, les vélos-bureaux cheminent peu à peu vers le circuit professionnel. A en croire les employés « pédaleurs », l’expérience est tout aussi probante :